Un disjoncteur différentiel, c’est quoi ?

Un disjoncteur différentiel est un dispositif électrique qui permet de protéger les occupants d’une maison contre les risques liés aux installations électriques. Bon nombre d’individus l’installent à l’intérieur de leur construction pour multiples raisons. Si vous voulez le savoir, profitez des informations suivantes.

Un appareil de surveillance électrique automatique

Un disjoncteur différentiel est un appareil qui sert à couper le courant. Il a le même principe de fonctionnement qu’un disjoncteur simple. Toutefois, il existe quelques différences de fonctionnement et de conception entre les deux. Un rupteur différentiel a été conçu spécialement en vue de réaliser une coupure automatique et rapide des circuits électriques, en cas d’éventuels risques électriques. Il a été fabriqué avec un dispositif permettant de mesurer automatiquement l’intensité des deux conducteurs de circuit. Ainsi, comme son nom l’indique, dès que le coupe-courant différentiel aperçoit une différence entre l’intensité du neutre et celui de la phase, la coupure est déclenchée automatiquement. Une telle différence peut arriver lorsque l’installation électrique d’un logement présente quelque part des fuites de courant ou un défaut d’isolement. Il assure également l’interruption automatique de l’électricité interne en cas de surintensité électrique et en cas de court-circuit. Par ailleurs, il peut faire office d’interrupteur général à l’intérieur d’un logement ou d’une habitation. Ce matériel est équipé d’un bouton permettant de couper manuellement le courant en cas de besoin. On peut appuyer à tout moment sur ce bouton. Pour plus de détails, cliquez sur modern-habitat.fr.

Un disjoncteur détecteur des défauts

Le discontacteur différentiel est un équipement électrique plus sécurisant qu’un simple sectionneur classique. Ainsi, il a une taille nettement plus imposante par rapport à un simple disjoncteur. Il peut se ressembler au double d’un simple coupe-courant. Ce matériel comporte la mention « mA ». Il est équipé également d’un bouton de test en plus du bouton de coupure. Le bouton de test permet à son utilisateur de savoir si l’ensemble de son système électrique fonctionne bien. Un tore et une bobine de détection lui permettent de détecter l’existence de tout courant résiduel. Toute éventuelle perturbation électrique sera par la suite filtrée par un circuit électronique commandant. Ainsi, en cas de flux de fonctionnement anormal, il existe un relai qui permet d’actionner la switch. Toutefois, si le courant est en parfait équilibre à l’entrée comme à la sortie, si le flux de fonctionnement est normal, le discontacteur différentiel ne donne aucun signalement. Un tel appareil permet de détecter en permanence et de prévenir rapidement et à tout moment tout problème de dysfonctionnement d’une installation électrique.

Un dispositif de sécurité permanent pour tout logement

Le contacteur différentiel est un dispositif appelé à réagir contre les différences de voltage entre la phase et le neutre. À la différence d’un coupe-courant classique, il est très sensible. Il se déclenche automatiquement à partir d’une différence de courant d’un seuil relativement bas. Pour les circuits domestiques, ce seuil est inférieur ou égal à 30 milliampères, conformément à la norme NFC 15-100. Quant à son installation, il s’adapte à tout type de logement. Le rupteur différentiel peut être installé seul ou être associé avec un interrupteur électrique simple. Il peut être branché en début de rangée à l’intérieur d’un tableau électrique avant tout autre disjoncteur divisionnaire. Le coupe-courant différentiel est caractérisé également par sa fonction de protection magnétothermique. Dans ce cas, son utilisateur pourra choisir entre celui dédié à un circuit d’éclairage ou celui pour des prises électriques. En principe, un rupteur différentiel suffit pour toute habitation de moins de 100 m2 pour la sécuriser en permanence contre tout risque de court-circuit et d’incendie. Pour tous travaux de construction d’un immeuble ou d’un appartement à plus de 100 m2, il est nécessaire d’ajouter un ou deux autres discontacteurs.

Un matériel de protection des appareils électriques

La sécurité du logement et de tous les matériels électriques contre toute sorte de risque électrique est primordiale. Il existe plusieurs types de disjoncteurs différentiels en fonction de son utilisation. Il y a celui de type AC, conçu spécialement pour la protection des circuits électriques communs comme l’éclairage et les prises électriques. Il y a aussi le disjoncteur différentiel de type A, qui est destiné à un circuit électrique spécialisé, à l’intérieur d’une maison, d’un appartement ou d’un logement. Ce type de disjoncteur sert à protéger surtout les appareils qui consomment beaucoup d’énergie ou les appareils énergivores tels que les plaques de cuisson, les équipements électroniques et les machines à laver. Il existe aussi le coupe-courant différentiel de catégorie HI, HPI et SI. Il est dédié cette fois-ci à tout appareil électrique ménager qui n’arrive pas à supporter des coupures de courant intempestives. Tel est le cas par exemple des appareils informatiques, l’alarme d’une maison, le réfrigérateur ou le congélateur. Le disjoncteur différentiel est facile à installer. Il peut prendre la forme d’un monobloc ou d’un adaptable. Toutefois, les deux peuvent être fixés sur des rails métalliques à l’intérieur d’un tableau électrique.